Gouverneur de la BEAC: Encore un Gabonais?

Publié le par la normale

La succession du poste de gouverneur de la Banque des Etats d’Afrique Centrale se précise.  La conférence des chefs d’Etat de la Cemac d’abord prévue en novembre à Bangui, en Centrafrique, en marge du sommet de la Cemac aura finalement lieu le 14 décembre 2009. Malgré tous les avis prononcés  sur la levée du consensus de fort Lamy, tout porte à croire que le poste de gouverneur devrait revenir à un Gabonais. Dans cette perspective un nom semble filtré : Il s’agirait d’Hugues Alexandre Chambrier.

Cet ancien expert au Fonds Monétaire International (FMI) et actuel député à l’assemblée nationale gabonaise,  a véritablement le profil de l’emploi. Il a flirté avec les milieux de l’économie nationale et internationale. De 1987 à 1990, il a occupé successivement les responsabilités de Conseiller Économique au Ministère du Commerce et de Secrétaire d’État chargé de la Culture et de la Francophonie au sein du gouvernement de la République gabonaise. De 1990 à 1994, il a assumé les fonctions de Conseiller Économique et Financier du Premier Ministre. Durant la période 1994 – 2002, il a été successivement Administrateur Suppléant, puis Administrateur du Fonds Monétaire International (FMI) à Washington, représentant 24 pays africains. A ce titre, il a contribué à l’élaboration et aux décisions sur les politiques du Fonds dans le domaine de la surveillance et des facilités financières. Agrégé en sciences économiques, il a accompagné de nombreuses missions de négociation des services du FMI et a été amené à ce titre à conseiller les plus hautes autorités de nombreux pays africains.

Sa récente visite au Cameroun en compagnie de Paul Toungui, ministre gabonais des Affaires étrangères, « envoyé spécial » du Président Ali Bongo Ondimba, indiquerait bien qu’il soit le candidat officiel de son pays.

                                                                                                                  pour-2-.gif Youssouf Nvuh Njoya

Publié dans A votre Avis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article